Rejoindre la via Francigena au départ de Paris

La Via Francigena, ou « Voie des Français », est un réseau de routes et chemins de pèlerinage empruntés par les « roumieux » : pèlerins venant de France pour se rendre à Rome. La popularité moderne des chemins de Saint–Jacques a contribué à la renaissance de la Via Francigena sur un mode qui mêle, comme pour Saint–Jacques, la foi, la randonnée et le tourisme. Nombreux sont ceux qui s’interrogent sur le départ d’ile de France. Nous vous proposons sur cette carte une première ébauche du chemin.

Francigena-Paris-Bar-sur-Aube-Renaissance

Après le départ de Paris (Tour St Jacques) vous rejoindrez Brie Comte Robert, Provins, Romilly sur seine, Troyes et ferez la jonction avec le GR145 via francigena à Bar sur Aube.

Nous pouvons vous faire parvenir un itinéraire plus précis.

Ecrivez à charlesmyber@laviafrancigenaenfrance.fr

Pour découvrir le Patrimoine de la via Francigena en France

Francigena-UNESCO-livre-MYBER

La via Francigena en Terre de France

Un carnet de Charles MYBER (36 pages)

avec de nombreuses photographies de Benoit G

La Via Francigena, chemin historique encore méconnu de beaucoup, reprend vie grâce à une mobilisation de « passionnés ».

La Via Francigéna en Terre de France est un ouvrage destiné à guider des visiteurs motorisés, des pèlerins ou des randonneurs vers les étapes incontournables et facilement accessibles de ce parcours, en respectant le plus possible le tracé suivi par Sigéric en 990 de Rome à Canterburry…
Par sa cartographie, son iconographie et ses textes, ce carnet offre à ses lecteurs et ses utilisateurs un éclairage particulier sur le patrimoine naturel, religieux et culturel des régions traversées. Y sont évoquées également les spécialités ou les produits gastronomiques des terroirs.
D’année en année, de plus en plus de marcheurs et de curieux, soucieux d’authenticité, s’aventurent sur cette voie dont la renaissance est en mouvement.

Pour le recevoir

il vous suffit d’établir

un chèque de 11€ (frais de port inclus) au nom d’Attraitcom

et de l’adresser à Attraitcom 13 rue Saint-Honoré 78000 VERSAILLES

Vous pouvez également trouver ce carnet (au prix de 8€) :

à Calais (62) Eglise Notre-Dame et Office de Tourisme

à Wissant (62) Office de Tourisme

à Arras (62) Office de Tourisme et boutique de la Cathédrale

à Laon (02) Office de Tourisme

à Clairvaux (10) Boutique de l’Abbaye

à Châteauvillain (52) Office de Tourisme

à Arc en Barois (52) Office de Tourisme

à Andelot (52) Maison Presse

à Chaumont (52) Librairie A La Une

à Langres (52) Maison de la Presse

à Champlitte (70) Office de Tourisme

à Saint-Germain en Laye (78) à la boutique A la barque de Pierre

à Bailly (78) chez Bailly Presse

à Noisy le Roi Librairie Au fil des mots

En route vers la candidature à l’UNESCO de la Via Francigena.

UNESCO-SOUTIENT-FRANCE-MYBER

La Via Francigena devrait faire partie de la liste des patrimoines mondiaux reconnue par l’Unesco. Tout au long du Moyen Âge, Rome fut la plus importante de toutes les destinations pour d’innombrables pèlerins venant de toute l’Europe. Ils cheminaient sur la Via Francigena. Cet ensemble de chemins qui reprenait notamment les voies romaines de l’Antiquité et s’enrichissait de nombreuses variantes, traversait les territoires actuels de la France, de la Suisse et de l’Italie. De Canterbury à Rome la via Francigena retrace la route que suivit Sigéric pour se rendre à Rome en 990 afin d’y rencontrer le pape, et recevoir le pallium symbolique de sa nomination d’ Archevêque de Canterbury. Dans un manuscrit, il décrit les 79 étapes de son voyage de retour, de Rome à Canterbury. 48 étapes en Italie, 7 en Suisse, 24 en France. Cette ancienne voie médiévale est aujourd’hui reconnue comme Grand Itinéraire Culturel du Conseil de l’Europe. Tout au long du trajet les monuments historiques justifient l’inscription de la Via Francigena au Patrimoine mondiale de l’Unesco. La route de pèlerinage Via Francigena a joué un rôle essentiel dans les échanges et le développement religieux et culturel au cours du Moyen Age. Au même titre que les chemins de Saint-Jacques de Compostelle, la Via Francigena mérite la découverte. Ce chemin remonte à 58 avant JC, à l’époque où Jules-César ouvre une route à travers la France par la « Route de Rome » ou la « Via Francisca ». Les besoins des pèlerins se rendant à Rome à partir du Nord de l’Europe furent satisfaits grâce à la création d’un certain nombre d’édifices, dont beaucoup furent créés sur les sections françaises. La Via Francigena est un témoignage exceptionnel de l’influence de la religion chrétienne dans toutes les classes sociales et dans plusieurs pays d’Europe au Moyen Age. Son inscription au patrimoine mondial de l’Unesco nous semble intéressante. Cet itinéraire entre en France par ou non loin de Calais, puis traverse Wissant, Guines, Licques, Arras, Bapaume, Péronne, St Quentin, Tergnier, Laon, Reims, Châlons-en-Champagne, Brienne-le-Château, Bar-sur-Aube, Clairvaux, Châteauvillain, Mormant, Langres, Champlitte, Besançon, Ornans, Pontarlier, Les fourgs que nous avons choisis comme villes étapes majeures sur le parcours français. Il ne fait aucun doute que la reconnaissance du Conseil de l’Europe puis celle de l’UNESCO, devraient constituer des éléments décisifs dans le renouveau de la via Francigena.

Aujourd’hui, Renaissance de la via Francigena en France travaille avec une vingtaine de personnes à préparer ce projet en ayant un seul objectif vous faire participer à ce projet.
Charles Myber Renaissance de la via Francigena en France contact : charlesmyber@laviafrancigenaenfrance.fr

La via francigena sélectionnée pour participer au « GR® préféré des Français 2021 » 

flechage-via-francigena-haute-marne

 

Ils sont 8 itinéraires de Grande Randonnée à pouvoir prétendre succéder au GR® 21 – Littoral de la Normandie, élu en novembre dernier « GR® préféré des Français 2020 » par près de 100 000 internautes. Comme chaque fois depuis la création de cette compétition lancée par la FFRandonnée en 2017, le casting des itinéraires en lice est marqué par son hétéroclisme. Cette année, on retrouve par exemple des sentiers à forte consonnance historique, littorale, montagnarde ou encore citadine. En bref, chaque votant ne pourra que se retrouver dans l’un des huit GR® candidats dont voici la liste.

Nom du GR®

Réf. topo

Département

Région

GR® 145 – Via Francigena 1450 AISNE HAUTS-DE-FRANCE
GR®  de Pays Tour des Baronnies Provençales PN19 DRÔME AUVERGNE-RHÔNE-ALPES
GR® 58 – Tour du Queyras 505 HAUTES-ALPES PROVENCE-ALPES-CÔTE-D’AZUR
GR® de Pays Grand Pic Saint Loup 3401 HÉRAULT OCCITANIE
GR® 509 – Grande Traversée du Jura 512 JURA BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ
GR® 3 – La Loire sauvage à pied 349 LOIRE-ATLANTIQUE PAYS DE LA LOIRE
GR® 75 – Le tour de Paris à pied 7500 PARIS ÎLE-DE-FRANCE
GR® 30 – Chaîne des Puys 304 PUY-DE-DÔME AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

De Calais aux Fourgs sur la via Francigena

La richesse du patrimoine sur le via Francigena en France est exceptionnelle. Profitons du confinement pour le découvrir. En voici un bref aperçu.

cathedrale-langres-benoig-myber

On dit que l’archevêque Sigéric arriva à Wissant (62), situé entre le Cap Gris-Nez et le Cap Blanc-Nez, classés Grand site de France. Aujourd’hui le départ de lka via Francigena en France est à Calais (62) devant l’église Notre Dame

Arras (62) est célèbre dans le monde entier pour ses deux magnifiques places flamandes.

En bordure du Chemin des Dames, s’élèvent les vestiges de L’abbaye de Vauclair (02) fondée en 1134 par saint Bernard de Clairvaux à une quinzaine de kilomètres au sud de Laon (02) où il faut découvrir la cathédrale qui servit de modèle à celles de Chartres et Reims.

Reims (51), sa cathédrale. La présence de monuments ou de bâtiments érigés à des époques très différentes (Antiquité, moyen-âge, périodes classique, moderne et contemporaine) permet aux visiteurs de parcourir, au fil des rues, deux mille ans d’histoire et d’architecture.

Brienne-le-Château (10), au carrefour des trois grands lacs et au cœur du Parc Naturel Régional de la Forêt d’Orient possède un magnifique où l’Ecole Militaire reçut Napoléon Bonaparte.

Bar-sur-Aube (10) prospère au moyen-âge grâce aux Foires de Champagne. Aujourd’hui la ville ancienne, conserve ses petites rues pittoresques, ses vieux hôtels et ses deux églises Saint-Pierre et Saint-Maclou.

Clairvaux (10) doit devenir une étape majeure en France. Cette abbaye cistercienne, fondée au XIIème siècle par Saint-Bernard, reste un chef-d’oeuvre français de l’architecture monacale. Elle fut transformée en prison par Napoléon.

La principale curiosité de Châteauvillain (52) se trouve dans le Parc aux Daims. On y pénètre par la Porte Madame, qui fut l’une des trois portes d’accès à la ville au XIVème siècle.

Située sur la voie romaine, la Maison-Dieu de Mormant (52), fondée en 1120, reçoit dès son origine, une vocation de maison hospitalière, assurant le relais indispensable aux « passants », sur une route très fréquentée.

Avec ses remparts, ses imposantes tours, ses nombreux clochers, Langres(52) se présente telle une forteresse campée aux portes de la Champagne et de la Bourgogne. .

N’hésitez pas à faire un petit détour pour visiter Champlitte (70) et son superbe château construit au XVIIIème siècle. Cet édifice abrite aujourd’hui le musée départemental d’arts et traditions populaires.

Avec deux cents monuments classés, une citadelle inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, le deuxième secteur sauvegardé de France, un patrimoine considérable, Besançon (25) est une cité d’exception.

La rue de la République à Pontarlier (25), avec ses 520 mètres de long est la plus célèbre de la ville. L’arpenter c’est suivre la via Francigena !

Forteresse située au coeur d’un site naturel magnifique, le château de Joux (25) présente sur 2 hectares l’évolution de l’architecture militaire, du moyen-âge au fort de type Joffre

La via Francigena quitte la France aux Fourgs (25), c’est le dernier village traversé avant d’entrer en Suisse.

Vous pouvez découvrir la via Francigena en Frace grâce à ce carnet de route de Charles MYBER

Message des évêques de France aux Catholiques et aux concitoyens

Notre pays, avec de nombreux autres, traverse une grande épreuve. Le chef de l’Etat nous appelle à laisser de côté nos divisions et à vivre ce temps dans la fraternité. C’est pourquoi nous avons voulu que ce message destiné en premier aux catholiques s’adresse à tous nos concitoyens sans distinction.

Nous le faisons dans un esprit d’humilité, mais avec la certitude que la foi chrétienne a une mission spécifique dans ce monde et qu’elle ne doit pas s’y dérober. Nous pensons aussi à tous ceux et celles qui partagent avec nous la foi en Dieu et la conviction qu’il accompagne notre vie. Nous pensons enfin à tous ceux et celles qui ne croient pas mais souhaitent que la solidarité et l’esprit de service s’accroissent entre les hommes.

À tous, nous disons notre désir que notre communauté nationale sorte grandie de cette épreuve. Depuis bien des années déjà notre humanité a l’intuition qu’elle doit changer radicalement sa manière de vivre. La crise écologique nous le rappelle sans cesse, mais la détermination a fait largement défaut jusqu’ici pour prendre ensemble les décisions qui s’imposent et pour s’y tenir. Osons le dire, l’égoïsme, l’individualisme, la recherche du profit, le consumérisme outrancier mettent à mal notre solidarité. Nous avons le droit d’espérer que ce que nous vivons en ce moment convaincra le plus grand nombre, qu’il ne faut plus différer les changements qui s’imposent : alors, ce drame porteur d’angoisse n’aura pas été traversé en vain.

LE MERCREDI 25 MARS, à 19H30

Un peu partout en France, les cloches de toutes les églises sonneront pendant dix minutes, non pour appeler les Fidèles à s’y rendre, mais pour manifester notre fraternité et notre espoir commun.
Elles sonneront comme elles ont sonné aux grandes heures de notre Histoire, la Libération par exemple. En réponse à ce signe d’espoir, nous invitons tous ceux qui le voudront à allumer des bougies à leur fenêtre. Ce geste, qui est de tradition dans la ville de Lyon, est un signe d’espérance qui transcende les convictions particulières : celui de la lumière qui brille dans les ténèbres !

L’assiette du pèlerin

assiette-pelerin-via-francigena-fr

Nous souhaitons développer ce label au long de la via Francigena en France.

En parcourant la Via Francigena, vous n’aurez pas seulement la possibilité de découvrir le patrimoine qu’elle traverse. En effet, vous découvrirez et vous goûterez les produits du terroir des villes et des villages qui se trouvent le long de la voie. La via Francigena manque de restaurants et tables d’hôtes proposant « l’assiette du Pèlerin » adaptée au budget et à l’appétit des marcheurs ou des voyageurs.

Retrouvez toutes les informations sur la via Francigena en France

N’hésitez pas à nous faire part de vos adresses,

si vous souhaitez avoir ce label écrivez-nous.

A bientôt