Tous les articles par charlesmyber

En route vers la candidature à l’UNESCO de la Via Francigena.

UNESCO-SOUTIENT-FRANCE-MYBER

La Via Francigena devrait faire partie de la liste des patrimoines mondiaux reconnue par l’Unesco. Tout au long du Moyen Âge, Rome fut la plus importante de toutes les destinations pour d’innombrables pèlerins venant de toute l’Europe. Ils cheminaient sur la Via Francigena. Cet ensemble de chemins qui reprenait notamment les voies romaines de l’Antiquité et s’enrichissait de nombreuses variantes, traversait les territoires actuels de la France, de la Suisse et de l’Italie. De Canterbury à Rome la via Francigena retrace la route que suivit Sigéric pour se rendre à Rome en 990 afin d’y rencontrer le pape, et recevoir le pallium symbolique de sa nomination d’ Archevêque de Canterbury. Dans un manuscrit, il décrit les 79 étapes de son voyage de retour, de Rome à Canterbury. 48 étapes en Italie, 7 en Suisse, 24 en France. Cette ancienne voie médiévale est aujourd’hui reconnue comme Grand Itinéraire Culturel du Conseil de l’Europe. Tout au long du trajet les monuments historiques justifient l’inscription de la Via Francigena au Patrimoine mondiale de l’Unesco. La route de pèlerinage Via Francigena a joué un rôle essentiel dans les échanges et le développement religieux et culturel au cours du Moyen Age. Au même titre que les chemins de Saint-Jacques de Compostelle, la Via Francigena mérite la découverte. Ce chemin remonte à 58 avant JC, à l’époque où Jules-César ouvre une route à travers la France par la « Route de Rome » ou la « Via Francisca ». Les besoins des pèlerins se rendant à Rome à partir du Nord de l’Europe furent satisfaits grâce à la création d’un certain nombre d’édifices, dont beaucoup furent créés sur les sections françaises. La Via Francigena est un témoignage exceptionnel de l’influence de la religion chrétienne dans toutes les classes sociales et dans plusieurs pays d’Europe au Moyen Age. Son inscription au patrimoine mondial de l’Unesco nous semble intéressante. Cet itinéraire entre en France par ou non loin de Calais, puis traverse Wissant, Guines, Licques, Arras, Bapaume, Péronne, St Quentin, Tergnier, Laon, Reims, Châlons-en-Champagne, Brienne-le-Château, Bar-sur-Aube, Clairvaux, Châteauvillain, Mormant, Langres, Champlitte, Besançon, Ornans, Pontarlier, Les fourgs que nous avons choisis comme villes étapes majeures sur le parcours français. Il ne fait aucun doute que la reconnaissance du Conseil de l’Europe puis celle de l’UNESCO, devraient constituer des éléments décisifs dans le renouveau de la via Francigena.

Aujourd’hui, Renaissance de la via Francigena en France travaille avec une vingtaine de personnes à préparer ce projet en ayant un seul objectif vous faire participer à ce projet.
Charles Myber Renaissance de la via Francigena en France contact : charlesmyber@laviafrancigenaenfrance.fr

Publicités

Message de monseigneur de Metz-Noblat Président de Spiritualitas in Francigenam

logo2-spiritualitas

Mois d’été

« Le matin tout resplendit, tout chante, la terre luit, le ciel flamboie ; et pour nous, qu’il pleuve, tonne ou vente, de tout temps nous chantons notre joie ! » Ce chant scout me revient en mémoire alors que je démarre dans le soleil levant. La journée s’annonce chaude, mais je profite simplement de la douce luminosité qui enveloppe la campagne. Occasion de laisser monter vers le Ciel ma reconnaissance pour la vie qui est la mienne. Parfois, tout semble dû. J’entends volontiers autour de moi : « J’ai droit à ceci ou à cela ! » Et si je recevais ma vie comme un don ? Et si je faisais de ma vie un cadeau pour ceux que je rencontre ? L’idée même me réjouit ; les petites attentions quotidiennes (un sourire en passant, un coup de main, un bon mot) sont comme de petites fleurs qui embellissent l’existence, comme le parfum des jours d’été.

 

+ Joseph de Metz-Noblat, évêque de Langres

 

Le Spectacle Francigena

FRANCIGENA-BOSO-MYBER- AIDAS-03-2019 (2)

Le projet artistique « Francigena » – né d’une idée de Charles Myber, journaliste du patrimoine et Président de l’Association Renaissance de la via Francigena – vise la valorisation de ce chemin de 1800 km qui unit l’Angleterre, la France, la Suisse et l’Italie. La via Francigena, suit la route empruntée par Sigéric, pour se rendre à Rome en 990 afin d’y rencontrer le Pape Jean XV et recevoir de ses mains le Pallium, symbole de sa nomination d’archevêque de Canterbury.
Partie intégrante du patrimoine européen, cette voie, dite aussi « Chemin des Francs », joue un rôle de plus en plus important dans le cadre du tourisme culturel et durable ; c’est pour cette raison qu’une création théâtrale à échelle internationale nous a semblé une action plus que pertinente, voire nécessaire.
L’idée du projet est d’animer les différentes étapes du voyage des pèlerins avec des représentations proposées par des jeunes comédiens issus de quatre académies de théâtre parmi les plus renommées d’Europe. A partir de la description minutieuse faite par l’Archevêque Sigéric à son retour de Rome des soixante-dix neuf étapes de son voyage jusqu’à Canterbury, aujourd’hui conservée dans un manuscrit à la British Library, Carlo Boso auteur et metteur en scène de renommée internationale, écrira une chanson de geste site-specific centrée sur les aventures et les périples vécus par Sigéric et ses compagnons de voyage – tous personnages haut en couleurs – tout le long de la via Francigena.
La dimension internationale du projet sera mise en avant grâce à l’implication des élèves de quatre des plus importants centres de formation théâtrale en Europe : le National Theater, avec les élèves de Didi Hopkins (Angleterre) ; l’Académie Internationale des Arts du Spectacle de Versailles (France) ; l’Accademia Teatro Dimitri de Verscio (Suisse) ; et la Civica Accademia d’Arte Drammatica Nico Pepe de Udine (Italie).
Les élèves-comédiens en fin d’études de chaque structure, en vue de leur professionnalisation, seront impliqués dans la création de quatre troupes interdisciplinaires (danse, escrime, chant, mime et acrobatie) qui s’en donneront à cœur joie dans l’animation du chemin jadis emprunté par l’Archevêque. Les lieux de représentation, dans chaque ville-étape, pourront être des lieux conventionnels (théâtre, salle des Fêtes..) ou des lieux situés en plein air (parvis d’églises, de cathédrales, cours de châteaux, cours de fermes, halles de marché) qui seront ainsi transformés en lieux de représentation et de partage.

versailles-roi-arthur

La production et la création des quatre performances seront assurées par les collaborateurs artistiques de l’Académie Internationale des Arts du Spectacle de Versailles. Une fois établi le canevas par Carlo Boso (mai 2019), le spectacle, créé par l’équipe française, sera également produit dans les trois autres pays (juin-juillet 2020) où il circulera suivant les routes du Chemin des Francs. Ce long voyage amènera les quatre compagnies à se rencontrer à Rome, où, à l’été 2020, elles se produiront en même temps dans quatre lieux stratégiques de la capitale italienne sur les planches des tréteaux de Commedia dell Arte.
Les objectifs prévus par le projet sont multiples, tout d’abord celui de permettre la découverte des protagonistes d’une des parties de l’histoire de notre Moyen Âge afin de mettre à l’honneur le patrimoine culturel européen commun en tant qu’expression de la diversité et de l’identité culturelle, à partir d’un réseau de routes tout au long desquelles l’identité et l’unité européennes se sont formées au cours des siècles.
Puis, celui de réussir à créer un mouvement citoyen, grâce à la mise en place de résidences censées accueillir les troupes de comédiens destinées à animer les points d’étapes des promeneurs et des pèlerins.
Et enfin d’établir les bases indispensables à la professionnalisation des jeunes comédiennes et comédiens qui auront participé à cette extraordinaire expérience artistique humaine et culturelle.
Bien entendu, les actions envisagées pourront être rééditées annuellement, permettant ainsi de participer au développement de la Via Francigena, en synergie avec les actions prévues par Renaissance de la via Francigena et l’AEVF (Associazione Europea delle Vie Francigena), pour en faire un véritable atout culturel et touristique mais aussi développer son rôle potentiel de catalyseur du développement local. Le spectacle vivant sera également un atout pour la mise en valeur du patrimoine sur tout le tracé du chemin.
Aujourd’hui, l’Académie Internationale des Arts du Spectacle a pris contact avec les conseils départementaux et les villes en France afin d’établir la faisabilité de ce projet qui représente une véritable occasion de promouvoir les territoires.
La ville de Versailles par le biais de l’AIDAS sera partenaire et « Francigena » sera programmé dans le cadre du mois Molière 2020.
Nous vous remercions de l’accueil que vous voudrez bien réserver à cette création et ainsi nous permettre de l’inscrire dans une démarche créatrice des routes de pèlerinage.

Si ce projet vous intéresse prenez contact avec

Charles Myber, Chargé de mission à l’AIDAS qui assure la coordination du projet.
Tél : 06 62 49 O1 91 – charlesmyber@laviafrancigenaenfrance.fr

«I love Francigena»

francigena_champlitte

Après le succès des journées en Italie, pour la première fois, «I love Francigena» arrive en France avec 4 samedis de marche entre Champlitte et Bucey-lès-Gy (Haute-Saône), dans la peau d’un pèlerin.

L’initiative, lancée par l’Association Européenne des Chemins de la Via Francigena (AEVF), a pour but de valoriser le parcours, sensibiliser le territoire, vérifier l’entretien et la signalétique. Ces quatre marches seront également l’occasion de découvrir le patrimoine culturel et naturel le long du sentier.

Programme :

Samedi 18 mai : Champlitte/Montot (13.5 km)

Samedi 25 mai : Montot/Seveux (14.1 km)

Samedi 1er juin : Seveux/Saint-Gand (12.55 km)

Samedi 8 juin : Saint-Gand/Bucey-lès-Gy (12.6 km)

Départ à 10 h, repas tiré du sac. Accueil café au départ et verre de l’amitié à l’arrivée (offert). Bus au point d’arrivée pour le transport jusqu’au départ. Evènement payant : 10 €/marche (bus, passeport du pèlerin, t-shirt, guide de la Via Francigena en Haute-Saône)

Informations

viafrancigena.champlitte@gmail.com – 06 88 33 23 29